AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jordan Emory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar
Lui


Messages : 105
Points : 69
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Jordan Emory   Dim 21 Avr - 14:11

Emory Jordan




Petite Citation ou petit mot en plus


1ères informations
Jordan est un lycan. De sexe masculin il est venu au monde il y a maintenant 28 ans. Ce grand manitou préfère les hommes et femmes. Pour interpréter ce personnage, tu as pris Tyson Ritter Aussi, comme il est un Oublié il peut Pouvoir. (si vous n'êtes pas un oublié merci de laisser le champ vide)

Description Physique et psychologique
Personnage haut en couleurs, Jordan respire la joie de vivre et est un espèce de fanatique de la fête. Il a toujours été populaire, toujours eu beaucoup d'amis, et n'a jamais eu de problèmes pour enchaîner les diverses conquêtes qui ont fait sa réputation autant dans ses années lycée que lorsqu'il a commencé à travailler. Ami fidèle ( mais amant infidèle, ne nous le cachons pas ), il est toujours là lorsque ses amis ont besoin de lui. Et il connait le meilleur moyen pour oublier les chiages de la vie: faire la fête. Partir en soirée, boire des litres d'alcool, fumer des choses pas très identifiées, se réveiller le lendemain matin dans un hôtel à vingt kilomètres de chez soi.. c'est son truc, son mojo, sa raison de vivre. C'est peut-être ce qui lui à permis d'accéder à son plus haut niveau de popularité, mais aussi si qui l'aura conduit à sa chute. Aujourd'hui encore, il reste une victime de cette addiction, et lorsqu'il ne fait pas la fête, il va se défoncer dans un bar, jusqu'à ne plus tenir assis, et part décuver dans de sombres ruelles où personne ne le trouverait. Oui, il à un peu honte de cette chute, c'est la raison pour laquelle il a plaqué son amérique natale pour venir vivre dans un coin pommé en Angleterre, espérant secrètement que l'air frais lui permettrait de tirer un trait sur ce qu'il était. Il se trouve qu'il a plus de mal à se faire des amis qu'avant, mais il lui faut encore du temps pour s'adapter à cette nouvelle condition, à ce nouveau pays, à ses nouveaux compatriotes.
Jordan est assez.. excentrique. Que ce soit dans ses attitudes, sa coiffure ou son style vestimentaire, il ne laisse jamais rien au hasard pour éviter de passer inaperçu. Il se fou bien des critiques qui peuvent en résulter, parce que de toute façon, tant qu'on parle de lui, il est content. Grand et pas très épais, on comprend assez vite qu'il jamais trop touché à des machines de musculation ou quoi. Il a les yeux clairs, très clairs, qui contrastent avec ses cheveux bruns qu'il garde toujours mi-longs, plus ou moins bien coiffés.
en brefjoviale, populaire, ami fidèle, amant infidèle, ...

Quand l'histoire commence...
Los Angeles, février 1986. Ce jour-là, la famille Emory s'agrandit encore. Après avoir eu trois filles, dont deux jumelles, Mr & Mme Emory eurent un garçon. Ils l'appellèrent Jordan Heathcliff Emory. Heathcliff comme son grand-père. Mr Emory lui prédisait déjà une grande carrière juridique, ou peut-être dans la médecine. Il l'enfermèrent dans un genre de cocon dès qu'il fût très jeune. Pour cette famille, plein au as, il fallait absolument que leur seul fils réussisse. Leurs filles? Il en avaient que peu à faire. L'une parlait d'être coiffeuse, l'autre d'être danseuse, et la dernière voulait se lancer dans une carrière artistique. Mais le seul qui leur importait, c'était Jordan.
Il continuait à vivre ainsi jusqu'à ses onze ans, sur-protégé par ses parents, n'ayant aucun ami, si ce n'est les enfants des 'amis' de ses parents. Des sales gosses gâtés et pourris jusqu'à la moelle. Il le savait, il valait mieux que ça. Ses parents lui avait imposé un couvre-feu, mais maintenant, il ne le respectait plus. Après avoir été 'tendrement' bordé par son paternel ou sa mère, il attendait que le lumière du couloir s'éteigne, et il se glissait hors de son lit, marchant à pas de loup, il allait explorer les recoins de sa chambre et de sa salle de bain. Pas très palpitant, me diriez vous. Parfois, il prennait un livre et cachette avant d'aller se coucher, et le lisait durant toute la nuit. Le lendemain matin, il le ressentait, et avait plus de mal à suivre à l'école, mais le simple de fait de savoir qu'il défiait ses parents, passait outre leurs interdictions le poussait à vouloir continuer ses longues nuits blanches de lecture.
Le jour de ses treize ans, il posa un ultimatum à son père. Soit il l'envoyait dans une école publique, soit il s'arrêtait de travailler et ferait tout pour être renvoyé. Il y eu d'abord des éclats de voix, de pleurs de déception pour la mère, et une longue tirade pour le fils. Les trois filles regardait avec passion le soulèvement du fils prodige, un sourire au coin de lèvres, et s'imiscèrent peu à peu dans la conversation, se soulevant elles aussi sur le anque d'attention dont elles étaient les victimes. Jordan venait ainsi de provoquer la chute de l'empire Emory. Tout en hurlant après son fils, le père savait que de toute façon, son tant aimé fils, ne ferait jamais une belle et longue carrière dans la médecine, et ne serait encore moins un avocat. N'ayant plus le choix de toute façon, il décidait de l'inscrire dans la même école que ses soeurs lors de la prochaine rentrée. Cette saleté d'école publiques, avec tout ces bon à riens, avec ses soeurs.. Mr Emory ne s'en remettra jamais.
Jordan n'eu aucun mal à se faire à l'ambiance du publique. Il voyait ses soeurs régulièrement, avait des horaires bien plus dégagées, et s'était fait de nombreux amis en très peu de temps. Voulant tout connaitre du monde extérieur, monde dont ses parents l'avait protégé pendant tellement de temps, il faisait en sorte de ne jamais rien manquer, il touchait à tout. Il connu la drogue, l'alcool, le sexe, la fête. Jamais l'amour. Que des coups d'un soir, d'une matinée parfois. Pas tout de suite, évidemment, seulement vers ses quinze/seize ans. Il sortait en boite dès qu'il pouvait, et rentrait chez lui complètement déchiré, sous le regard accablé de son père, qui se mourait d'une longue maladie survenue quelques années auparavant. Jordan était devenu LE garçon populaire, mais n'avait plus aucun avenir. Parfois il se mettait dans son lit, et repensait aux raisons pour lesquelles il avait voulu connaître 'l'autre partie du monde'. Il n'était pas déçu, pas il se répétait qu'il aurait du vivre plus modérément, pour au moins se promettre un futur décent. Il savait qu'il ne pourrait pas toujours être dépendant de ses chers parents, surtout que d'ici peu, il n'en n'aurait plus qu'un.
Janvier 2006. Ce passage à la nouvelle année fut marqué d'une croix de fer par le décès de son père, survenu dans la nuit du réveillon. Il était mort seul, sur un lit d'hôpital, alors que sa femme devait se taper un de ses amants, et que ses gosses avalaient quelques substances censés leur faire vivre tout ça "plus à fond". Il avait du pleurer en mourant ainsi. Jordan en avait été vraiment affecté, et avait décidé de se prendre en main. Il allait faire un dernière soirée, en février, pour son anniversaire. Il allait la vivre à fond, puis il irait trouver un travail, se trouver une personne avec qui finir sa vie, avec qui avoir ou adopter des enfants. S'il avait su, il aurait arrêté avant.
C'était le grand soir, celui de son anniversaire. Il avait prévenu tout ses amis qu'après cela, il arrêtait. Une soirée de trop. Pour son anniversaire, il avait sorti le grand jeu en louant une maison en Angleterre, et en payant un billet à tout ceux qui, selon lui, le méritait. Un grand maison, pendant une semaine, seulement pour lui et ses amis, alcool en masse, piscine, et forêt à l'arrière. Que rêver de mieux? Mais tout allait virer au cauchemar pour Jordan. C'était le soir même de son anniversaire, au moment où tout le monde était tellement déchiré que personne n'aurait pu dire dans quel pays ils étaient. Il y avait cette fille, qu'il avait connu un peu plus tôt dans la semaine, un anglaise. Elle n'était pas déplaisante, et elle n'eu aucun mal a attirer Jordan dans la forêt..
Il se réveilla le bras lacéré, la fille disparue. Ce qu'il c'était passé? Aucune idée, aucun souvenir. Jamais quelque chose ne lui avait fait aussi mal. Alors qu'il se relevait péniblement, la tête compressée par un mal de crâne presque insupportable, un goût aigre dans la bouche, et ses jambes tremblantes, il se sentait différent. Il avait l'impression que quelque chose de soudain avait changé dans sa vie. Ce n'était pas le fait d'avoir vingt ans ou quoi, mais quelque chose d'autre, de plus profond. Il rentrait dans la maison, sous les regards affolés de ses amis. Certains avaient eu peur parce qu'ils ne le trouvaient plus, d'autres furent affolés lorsqu'ils découvrirent les lacérations sur son bras. Lui, avançait, dans un monde flou, puis alla s'enfermer dans la salle de bain. Il se doucha, il vomit, se redoucha, y resta la journée. Il allait mettre son jean dans le tas d'affaires à laver lorsqu'il eu la présence d'esprit de vérifier les poches. Il y trouva un papier froissé, et une jolie écriture bien digne d'une jeune femme lui souhaitant la "bienvenue parmi nous".
Le lendemain, ils durent quitter la maison, mais Jordan avait eu d'autres plans. Il était allé se réserver une chambre dans un B&B, pour partir à la recherche de cette fille. Il avait dit au revoir à ses amis, et au fond de lui, il savait qu'il ne les reverrait plus. Il allait vivre à l'hôtel tant qu'il ne mettrait pas la main sur elle. Ses blessures guérissaient lentement, mais il n'en tenait pas compte. Il passa des mois à chercher la fille, puis un jour, il l'a trouva. C'était lors d'une chaude soirée d'été, alors qu'il commençait à douter qu'il pourrait la retrouver un jour, elle était assise là, sur un banc, en train de manger un truc un peu difforme. Il s'était approché d'elle, elle l'avait reconnu de suite. Il lui tendit le mot qu'il avait retrouvé dans sa poche, et elle fut surprise. La lune brillait au plus haut point du ciel, et un sourire se dessina sur le visage de la fille. Elle commençait à l'insulter, à lui balancer des pures absurdités, et lui il s'énervait. La fille lui disait des choses que même lui avait oublié, ces moments regrettés de son enfance, ses soeurs mal-aimée, son père malade.. Elle s'était mise à courir en riant. Une vraie folle. Il l'avait suivit. Et au fur et à mesure que sa colère grandissait, des choses changeaient. Il se transformait, sur mutait en un monstre ignoble, et la fille, devant lui, fit la même chose, avant de prendre un chemin qui conduit Jordan à la perdre de vue. Qu'était-il? Il était allé se coucher sous un buisson, et il attendait.
Il fut réveiller par une main froide qui le secouait. Il faisait encore nuit, et il était redevenu humain. Celui qui l'avait réveillé lui était inconnu, et ce qui retint son attention, c'était la couleur de ses yeux. Rouges. Très rouges. Il lui avait dit de se lever, l'avait presque tiré pour qu'il se remette sur ses pieds, puis il lui avait expliqué. L'autre était un vampire, et s'il n'avait pas tué Jordan, c'est parce qu'il était un Loup-Garou, et que par éthique, il ne tuait pas ceux qui ne faisait pas partie de son clan, sauf en cas d'extrême urgence. Il fallu du temps à Jordan pour tout comprendre, mais le Vampire avait tout de même réussi à lui faire accepter cette étrange réalité. Le vampire avait vu la fille s'amuser avec lui, et il avait décidé de voir jusqu’où cela pourrait mener. Il avait ensuite compris que Jordan n'était pas encore conscient de ce qu'il était, et avait décidé, dans un élan de bonté, d'aller lui expliquer.
Jordan avait ensuite emménagé au camp des monstres. Il avait fait un croix sur sa vie passée, et l'addiction de la fête c'était transformée en addiction de l'alcool. Il y travaille, parce qu'il souhaite vraiment en venir à bout. Il a eu du mal à se faire des amis, et la seule personne sur qui il peut vraiment compter, c'est ce vampire, celui qui l'avait 'trouvé' six ans auparavant. Ce vampire, ce n'était pas n'importe lequel, c'est le chef des vampires, et même si il était plutôt mal vu que le chef traine avec un Loup, il s'était créé entre eux une superbe amitié qui allait au delà des races. Les gens critiquaient au début, puis ils se sont lassés.[à toi d'écrire la suite]


CréateurUne assez bonne qualité de RP est demandée :3( dans les 20 minimum sans fautes)
Si vous souhaitez un lien avec ce personnage postez à la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weird-pension-2-0.forumactif.org
 

Jordan Emory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: "Dossiers" :: A prendre :: Lycan-