AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Annabelle E. Firton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar
Lui


Messages : 105
Points : 69
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Annabelle E. Firton   Dim 21 Avr - 13:52

Firton Annabelle




Petite Citation ou petit mot en plus


1ères informations
Annabelle est un humain. De sexe féminin il est venu au monde il y a maintenant 16 ans. Ce grand manitou préfère les hommes. Pour interpréter ce personnage, tu as pris Ellen Page Aussi, comme il est un Oublié il peut Pouvoir. (si vous n'êtes pas un oublié merci de laisser le champ vide)

Description Physique et psychologique
Mon caractère fait toute la différence néanmoins. Je suis un véritable petit ange. Déchu peut-être – en parti, mais un ange tombé en disgrâce perd-t-il pour autant ses ailes ? J'ai un caractère conciliant que même l'âge ingrat dans lequel je me suis engagé ne peut pas réprimer. Je n'aime pas le mot "non". Ou peut-être ne suis-je pas capable de le prononcer. Je me mets très difficilement en colère, et je n'ai pas les capacité pour le rester non plus. En gros, je n'ai pas beaucoup de tempérament. J'ai de la volonté, mais je ne l'ai pas pour l'imposer aux autres. Une fille facile me direz-vous ? Sûrement pas. Je serai au contraire plus réservé, n'étalent ni ma vie, ni mes problèmes. Je tiens un journal intime pour me soulager l'esprit et me vider de mes frustrations. Je suis généreuse et ne refuse presque jamais un service. Si ça peut m'aider à me rendre utile, je suis toujours ouverte.
Dire que je n'ai peur de rien serait de la vantardise, mais je ne connais rien qui puisse encore m'effrayer. J'ai connu beaucoup de monstres, qu'ils soient humains ou non, et j'ai croisé leur chemin toujours sur mes deux pieds, sans jamais être tombé à terre. A côté de ça, que sont les petites araignées inoffensives ou les serpents ?
Je n'ai pas l'intention de m'étendre sur mon physique. Je suis à peu près normal. Je ne me considère pas comme laide, bien que mon manque de confiance en moi me le fasse suggérer. J'ai de beaux cheveux bruns qui tombent raides sur mes épaules. Ils ne sont pas très longs, j'ai horreur de prendre soin d'eux. Ceux qui passent des heures dans une salle de bain à les dompter... Non, je ne comprends pas. Mes cils forment une jolies dentelles autour de mes yeux noirs. Je les tiens de mon père et de mon frère. Je suis assez petite – un mètre soixante deux, ce qui ne peut être considéré comme grand. Mais je n'ai pas compris non plus le béguin que peuvent avoir les garçons d'aujourd'hui sur les grandes jambes maigrichonnes.
Je n'ai pas perdu mon goût pour les créations manuelles : je fais toujours des bijoux. De plus en plus élaboré, c'est sure. J'en ai au moins une dizaine sur le bras gauche, de toutes les couleurs, avec ma montre au bracelet de perles. Qui s'est, j'en donnerai peut-être un au deuxième homme de ma vie ?
en brefcalme, réservée, généreuse, aimante, soucieuse

Quand l'histoire commence...
Mon rêve était si beau...
Mon histoire se résume à quelque période de ma vie, aussi passerais-je rapidement sur les autres points, beaucoup moins important. Je suis née d'une famille modeste qui payait ses impôts, était propriétaire d'une petite maison avec un grand jardin et ne cherchait qu'à être heureux. Nous étions quatre : mes parents, mon grand frère et moi. J'avais offert à mon grand frère, Chris, un bracelet fait de grosses perles blanches et bleues claires. J'avais six ans quand je le lui avais donné pour son anniversaire, et le nombre de perles que j'avais perdu. Je me souviens que je n'en avais même plus assez pour le finir, alors j'avais cherché partout sous mon lit, affrontent mes pires peurs... Je n'avais que cinq ans après tout. Six ans nous séparaient Chris et Moi. Il avait porté mon présent tout le temps, du moins, pour ce que je m'en souvenais.

... mais des mains me saisirent...
Peu de temps après, mes parents sont morts dans un accident de voitures. J'ai tant pleuré ! Mon frère me prenait dans ses bras, me berçait... c'était ma seule consolation. Je l'aimais beaucoup. On nous a placé dans un centre d'accueil. Cela me rappelait la fois où on avait acheté mon premier poisson rouge. Je regardai les poissons a travers les vitrines, toquai de temps à autre en espérant que les animaux viendraient de mon coté, pour que je puisse bien les voir. Sauf que cette fois, nous étions de l'autre côté de la vitrine. Tout le monde nous regardait, avec leurs petits yeux attendris... C'était si agaçant ! Un couple, assez vieux d'ailleurs, à voulu m'adapter. Moi seule. J'avais si peur toute seule ! J'ai tellement crié voir rester avec mon frère ! Finalement, la famille a décidé de nous prendre tous les deux. Ils s'appelaient M. et Mme. Diault, et c'étaient des gens tout à fait respectables. Ils voulaient faire de nous une vraie famille. Ce qu'on ne savait pas encore, c'était qu'un autre jeune garçon allait partager ce cadre familial. En faite, c'était nous qui le gâchions. Ethan Diault était leur enfant naturel. Il me plut instantanément. Il était tout en pommette et en sourire. Nous avons vécu quatre ans ainsi. Je mettais beaucoup éloigné de Chris, mais il ne me comprenait plus vraiment. Je passai toutes mes journée avec Ethan, et on s'amusait tant ! Je crois qu'il était tout simplement jaloux d'avoir un autre frère. Mais je l'ignorai. J'avais dix ans, il finirait pas comprendre.

… pour me faire revenir à la réalité.
C'était un samedi. Je ne me souvins pas de grand chose d'autre. J'étais dans ma chambre, et frissonnais de froid, autant que de peur. Les nuits étaient si sombres en hiver ! Je me levai pour aller me réfugier chez Chris. Il ne me rejetterait pas lui. Ethan allait me crier dessus si je le réveillai. Et puis, nous pourrions nous retrouver comme quand j'étais toute petite. Sur le moment, ça m'avait parut une bonne idée. J'entrai dans sa chambre. Christopher n'y était pas. Et a la place, une énorme bête me surplombait. Je hurlai et réveillai toute la maison. Je courus vers la porte pour fuir ces monstre. M. Diault était déjà à l'entrer, armé de son fusil de chasse, et faisait reculer une autre bête. Je quittai la maison. Le corps de Mme. Diault était par terre juste à côté de moi, parsemé d'éclat de verre et d'os désarticulés. On l'avait jeté à travers une fenêtre. Je hurlai de terreur encore une fois. Les images se bousculaient dans ma tête. M.. Diault chevauché par une de ses créatures, Chris à terre, Ethan à l'orée des bois. Je suivis ce dernier. Son cris me parvint mais j'étais déjà dans la forêt. L'adrénaline reflua et je courus, encore, encore, encore... et m'écroulai. Je me réveillai sur un canapé un gant de toilette sur mon front et un jolie visage en forme de cœur me surplombant. On me demanda ce que je faisais dans les bois et qui j'étais. Aucune raison me poussait à mentir. Pourtant, c'est ce que je fis. Je m'appelais Annabelle Firton, et non plus Royce. Ils étaient tous mort de toute façon. Et je ne voulais pas subir le regard des autres. Leurs yeux si plein de pitié et de tendresse... Non.

Actuellement, j'ai 16 ans. Je viens d'être transféré dans une école qui s'appelait Weird Pension. Je n'avais pas hâte d'y aller, mais bon... C'était toujours mieux que de passer d'une famille d'accueil à l'autre non ? [à toi d'écrire la suite]
Liens:
 


CréateurUne assez bonne qualité de RP est demandée :3( dans les 20 minimum sans fautes)
Si vous souhaitez un lien avec ce personnage postez à la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weird-pension-2-0.forumactif.org
 

Annabelle E. Firton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: "Dossiers" :: A prendre :: Humain-